Print

 

 

Nécessaire lavage

 

 

 

  1. Saponaire

  2. Pierre ponce

  3. Savon d'Alep

  4. Savon à la cendre (fait maison)

 

Nous le savons tous, au XIIIe siècle la notion d'hygiène1 est présente, c'est bien plus tard que les choses vont se gâter. L'hygiène retrouve tout son essor dès le XIIe siècle et va continuer à occuper une telle place dans la société médiévale qu'à la fin du XIIIe siècle, la ville de Paris va compter plus de 27 étuves.

L'hygiène du corps pouvait se faire chez soi, de façon sommaire pour les personnes n'ayant pas les moyens d'avoir de grandes cuves. Des bassins "à laver chief" ou bassins "à laver teste" servaient ainsi au lavage partiel; preuve de l'existence d'objets dédiés à l'hygiène, à la propreté2. Les plus fortunés bénéficiaient de grandes cuves cerclées dans lesquelles on plongeait un grand drap de lin -probablement- permettant de se protéger des échardes mais aussi permettant une économie d'eau chaude. La littérature des XIIe et XIIIe siècle n'est pas en reste quant à la place qu'occupait l'intérêt porté au soin du corps et à la séduction. De nombreux récits médiévaux insistent sur la séduction féminine entre "plaisir et "condamnation".

 

  1.  G. Vigarello, Le propre et le sale
  2. G. Vigarello, Miroirs et Bains de l'Antiquité à la Modernité, Le Bain et le Miroir

 

Sihame CORNETET


 

I) Le savon :

 

Pour la partie hygiène du corps, je me suis, tout particulièrement, intéressée au savon. Le savon existe depuis l'antiquité. Néanmoins, une guerre d'origine du mot savon est entretenue entre les civilisations gréco-romaine du latin (sapo) et perse (sabun).

 

L'histoire du savon remonte au Mont Sapo, sur le Tibre, sur lequel on effectue des sacrifices rituels d'animaux. Le sang des animaux se mêlant à la cendre coule jusqu'au Tibre et, sur cette rive, l'eau semble mieux nettoyer. Il n'en est rien et cette légende relève plus du canular !

 

Il a fallu réécrire une histoire du savon et implanter son origine en Italie plutôt qu'en Gaule, en Germanie ou en Perse, sûrement pour des raisons Marketing et politique d'où le récit fictif de la naissance du savon sur le Mont Sapo.

 

Pline, dans Livre 28, chapitre 51 parle du savon mais on comprend bien qu'il ne le connait pas et que les Romains n'en ont pas l'usage. "On emploie aussi le savon inventé dans les Gaules pour rendre les cheveux blonds : il se prépare avec du suif et des cendres; le meilleur se fait avec des cendres de hêtre et du suif de chèvre; il est de deux sortes, mou et liquide. L'un et l'autre sont en usage chez les Germains, et les hommes s'en servent plus que les femmes."

 

 La recette de ce savon antique est connue au XIIIe siècle. C'est un savon peu coûteux et accessible au grand nombre. Un mélange de cendre et de suif, permet, suite à une saponification à chaud, d'obtenir une pâte qui nettoie. Le savon d'Alep, comme son nom l'indique, venait d'Orient (Syrie) et coûtait donc cher, un produit de luxe réservé à l'élite. Sa recette contenant plus de 70% d'huile de laurier donne à ce produit une odeur très caractéristique et est très apprécié pour ses propriétés favorisant le gommage de la peau.

 

 Revenons au savon à la cendre et sa fabrication.

 

Réalisation du savon à la cendre

 

Avant de vous expliquer comment faire votre savon médiéval, il est important de noter que la technique de saponification à chaud nécessite un minimum de précautions.

 

1) Précautions à prendre :

 

 

2) Les ingrédients :

 

 

3) Les étapes :

 

L'élément indispensable à la fabrication du savon c'est la soude. Nous n'allons pas en utiliser mais la fabriquer étant donné que la soude n'existait pas encore sous sa forme chimique.

 

           3. 1 Fabrication de la soude :

 

Mélanger, dans un grand récipient, les 2 kg de cendre et les 5 l d'eau distillée. Remuer bien puis passer le tout à l'étamine sur votre casserole de cuisson et laisser égoutter pendant une heure ou deux. Le liquide ainsi obtenu est appelé lessi, il est corrosif.

Le lessi n'est pas encore prêt et son PH n'est pas assez élevé pour accueillir la matière grasse. Pour cela, il faut passer à l'étape suivante qui est celle de concentration du lessi en réduisant la quantité d'eau.

 

Mélange cendre et eau filtré

Mélange eau et cendre filtré

        

           3.2 Concentration du lessi :

Mettre le lessi à cuire à feu moyen pendant une heure à une heure et demi. Le mélange s'épaissit et fait des bulles comme dans un bain de boue. Vous pouvez mesurer le PH, il doit être à 14 (solution basique).

A présent, rajouter la matière grasse, mélanger le tout et laisser cuire au moins une demi-heure pour obtenir la saponification.

 

Lessi

 Lessi non concentré

 

PH du lessi

 Test de PH : lessi à PH 14

 

        

          3. 3 Saponification : 

Ne cesser de remuer le mélange qui va se mettre à produire une mousse blanchâtre à la surface : c'est la saponification. Continuer à remuer pour casser la mousse et laisser cuire encore quinze à vingt minutes.

Pour s'assurer de la maturité de votre préparation, dans un bol d'eau bouillante, verser une cuillère de votre préparation. Si des tâches d'huile flottent à la surface, continuer de faire cuire si, au contraire, des nuages blancs se forment, vous pouvez arrêter la cuisson.

 

 

Lessi et matière grasse

 Matière grasse ajoutée au lessi

 

           3. 4 Moulage :

Prendre un moule en bois (facile à réaliser avec des chutes), y tapisser une étamine qui facilitera le démoulage. Verser la préparation et la laisser reposer, au moins, 24 heures avant de démouler.

Découper votre savon et laisser sécher plusieurs mois avant de l'utiliser (au moins 6 mois).

 

   Moulage

 Moulage du savon

 

Le savon à la cendre que j'ai réalisé a une particularité, il est parfumé au musc, inspiré de l'extrait : "Au moment choisi par la dame, tous deux défirent leurs vêtements et descendirent dans la piscine avec deux esclaves. Là, sans permettre à une autre main de se porter sur Salabaët, Blanchefleur, prenant un savon parfumé de musc et d’œillet, frotta tout le corps du jeune homme" (Boccace, Décaméron, VIII, 10).

 

 Savon parfumé au musc

Savon au musc

 

Outre ses propriétés lavantes, le savon joue un rôle important dans le livre De Trotula de Salerne L'Ornement des Dames. Il est cité notamment pour se débarrasser des morpions "tondez tout d'abord le poil, puis lavez bien l'endroit et ensuite oignez avec de l'huile d'olive. Autre remède : oignez de savon le lieu où ils sont et ils ne tarderont pas à mourir". Sans nul doute que l'incitation à l'hygiène et à la propreté était une préoccupation majeure et cela éloigne encore plus l'idée selon laquelle on était sale au 13e siècle.

 


 

Qu'en est-il du lavage des cheveux ?

 

II) Se laver les cheveux :

Pour se laver les cheveux, on utilisait une plante. La saponaire ou herbe à savon, qui est une plante vivace à fleurs roses ou blanches, riche en saponine -savon donc agent lavant-, était utilisée pour se laver le corps mais surtout les cheveux. Ses propriétés dégraissantes en font une solution efficace pour nettoyer la laine de mouton ou pour retirer les tâches sur les tissus.

 

Saponaire

 Saponaria officinalis : image wiki commons, libre de droit

 

Recette du shampooing à la saponaire :

 

 

Le liquide ainsi obtenu peut vous servir à laver vos cheveux mais le corps aussi. Il est important de noter que cette solution lavante mousse moins qu'un shampooing mais elle est tout aussi efficace. Si vous trouvez que vos cheveux ne sont pas brillants, mettez un verre de vinaigre dans votre eau de rinçage, le résultat est impressionnant.

 

 

Sihame CORNETET

Un grand merci à mon collègue Olivier DELUMEAU pour son soutien et son aide.