Cotte femme fin XIIIe

Discussions portant sur la vie civile, la société, l'artisanat, les métiers d'antan...

Cotte femme fin XIIIe

Messagepar sihame » 04 Mai 2014, 21:11

Bonjour :)

Après un an de repose sans couture ni broderie, je reviens avec ma nouvelle cotte.

Personnage :

Noble de la région de Senlis.


Cotte :

Tissu : laine assez lourde, lie de vin acheté à Pontoise.

Doublure : soie violette.

Lacets des manches : fil de soie lie de vin fingerloop.

Voile, guimpe :

Soie blanc cassé.

Cerclet :

Laiton, fait par mon mari.

Les sources d'inspiration :

Pour la forme de la cotte :

Image

Pour la coiffure :

Image

La réalisation :

Image

Image

Image

Désolée pour les images qui sont énormes, je ne peux les réduire plus sans en altérer la qualité.

La réalisation :

Image

Image

Pour les coutures :

Je n'ai pas cousu la cotte et la doublure séparément. J'ai choisi de coudre toutes les pièces avec leur doublure et après d'assembler le tout au point de surjet.

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
sihame
 
Messages: 1019
Inscription: 02 Sep 2008, 13:29

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar julien » 30 Aoû 2014, 14:23

Tien une bonne question Pour tes oeillets.Sur l'etude des bourses et aumonieres tissus on remarque que l'oeillet est un trou sans renfort voir pas du trou un trou mais plutot un passage en force dans le tissus"fabrication de philippe de cotte de plaque style"tu aurais vu quelque part cette méthode de renfort?
Vla les sources
https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hph ... e=54629C58
https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/ ... 5188_o.jpg
https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hph ... 8377_o.jpg

Pour les refs precises la faudra que je creuse un peu plus pour les ressortir elle sont sur le forum mediaephile.
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Messages: 149
Inscription: 27 Aoû 2014, 11:20

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Philippe Le Rouge » 30 Aoû 2014, 14:57

En faite non, on suppuse que les lacets, ou fils étaient cousue directement à l'aiguille. Nous montons un oeillet brodé pour préserver le tissu.

On peut tenter de faire sans, juste pour voir si ça tiens ou pas, mais au prix des tissus, faut accepter de prendre le risque de voir une superbe cotte vite détériorée...

Je pratique de même pour les trous de passage de l'ardillon des boucles, là aussi pour ne pas prendre le risque de détériorer mes cottes.
Prud'homm, Maître Haubergier, Capitaine du guet, Président...et quoi d'autre ?
Avatar de l’utilisateur
Philippe Le Rouge
 
Messages: 1578
Inscription: 02 Sep 2008, 18:22
Localisation: Senlis de Corps, mais Bourgogne de Coeur

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar julien » 30 Aoû 2014, 15:14

oui venir coudre la manche sur la personne cette hypothese bien que réalisable me semble confronté a trop de problème pratique.Pour de l'aparat ça resterais logique.De la a en faire une generalité?Ici sur ces bourses/aumonieres destiné je pense a un frottement frequent de par leur utilisation on ne remarque pas de renfort?Que faut-il en deduire?Que malgres le fait que les tissus sont suffisamment précieux pour être légué ont ne s'inquiete pas d'une usure prononcé par un mouvement de lacet?Ou alors que les tissus au final sont assez solide?
J'ai fait le paris de faire un oeillet sans renfort pour mes chausses pour les attache au brael.L'oeillet a tenu meme si il ne faut pas tirer dessus comme un sourd sous peine d'agrandir ou pire de craquer la piece.Si c'etait a refaire j'ecarterais la trame du tissus pour passer mon fil.
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Messages: 149
Inscription: 27 Aoû 2014, 11:20

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar sihame » 30 Aoû 2014, 16:15

Je connais ces sources et c'est vrai qu'on a pas de sources archéo montrant des œillets pour notre période. Ca veut dire deux choses :

1) peut-être que la technique de l’œillet n'était pas encore connue
2) peut-être que la technique de l’œillet n'était pas une généralité, en tous cas, pas pour les aumônière mais on ne peut pas affirmer aussi que ça n’existait pas

Si je veux être conforme aux trouvailles archéos va falloir que je fasse un simple trou sans renforts mais, honnêtement, je ne peux me permettre de ne pas en faire -esprit pratique du 21e :D-.
Avatar de l’utilisateur
sihame
 
Messages: 1019
Inscription: 02 Sep 2008, 13:29

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar julien » 30 Aoû 2014, 16:29

Oui on ne peu pas affirmer que ça n'existait pas.Par l'experience ne pas renforcer reste praticable.JE doute avec les talent de brodeur et de brodeuse du XIIIe que ce genre de pratique soit etrangere.Quoi que..
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Messages: 149
Inscription: 27 Aoû 2014, 11:20

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Julie L » 09 Déc 2014, 18:00

Dans tous les dossiers de restauration textiles, on parle souvent de cire végétale placée aux endroits où le tissu aurait pu s'effilocher. Je ne sais pas si cette technique s'appliquait aussi aux oeillets mais ça expliquerait leur non renfort par des fils.
Julie L
 
Messages: 25
Inscription: 27 Aoû 2014, 01:07

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Philippe Le Rouge » 10 Déc 2014, 09:34

la fibre aurait été "durcie" localement par un goute de cire qui aurait imprégné le tissu et le fil passerait au travers de cet "œillet" intégré ?
Intéressant comme concept, à essayer !
Prud'homm, Maître Haubergier, Capitaine du guet, Président...et quoi d'autre ?
Avatar de l’utilisateur
Philippe Le Rouge
 
Messages: 1578
Inscription: 02 Sep 2008, 18:22
Localisation: Senlis de Corps, mais Bourgogne de Coeur

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar sihame » 11 Déc 2014, 08:53

C'est génial comme truc, il faut essayer !
Avatar de l’utilisateur
sihame
 
Messages: 1019
Inscription: 02 Sep 2008, 13:29

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar julien » 12 Déc 2014, 20:32

Oui et beaucoup plus histo compatible!
Avatar de l’utilisateur
julien
 
Messages: 149
Inscription: 27 Aoû 2014, 11:20

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Richard le Normand » 14 Déc 2015, 21:48

Bonsoir à toutes et tous.
Nouveau sur ce forum, je découvre tout juste ce post.
Génial cette méthode de couture, mais est-elle histo-compatible, ou est-ce une méthode moderne.
Richard le Normand
 
Messages: 13
Inscription: 19 Nov 2015, 22:20

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Philippe Le Rouge » 15 Déc 2015, 23:30

On parle bien de source historique, d'une méthode qui apparemment a été utilisée et observée sur de pièces textiles.
Pour le moment, il n'y a pas de reconstitueur qui ait tenté le coup, mais qui sait.
Prud'homm, Maître Haubergier, Capitaine du guet, Président...et quoi d'autre ?
Avatar de l’utilisateur
Philippe Le Rouge
 
Messages: 1578
Inscription: 02 Sep 2008, 18:22
Localisation: Senlis de Corps, mais Bourgogne de Coeur

Re: Cotte femme fin XIIIe

Messagepar Richard le Normand » 18 Déc 2015, 21:04

Si en plus c'est historique, c'est extra, je vais tester cette méthode pour la future cotte de mon fils ainé.
Merci pour cette réponse et le partage.
Richard le Normand
 
Messages: 13
Inscription: 19 Nov 2015, 22:20


Retourner vers Vie civile



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron